[01] "Get back to where you once belong" [PV: Luna Lovegood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cedric D. Lawfull
avatar
« Sorcier »
Messages : 1662
Humeur : Like a fish in a glass of water...

MessageSujet: [01] "Get back to where you once belong" [PV: Luna Lovegood]   Mer 21 Aoû - 12:58

Un mois, cela faisait à peu près un mois que la guerre était finie, que tout les combats avaient cessés, que le monde était revenu au calme. Alors s'étaient lancés les grands travaux de reconstruction, reconstruire les lieux comme le Camp Jupiter, la Colonie des Sangs-Mêlés et surtout Poudlard, panser les plaies physiques et morales, la guerre laisse des traces, physiques et morales, certaines disparaîtront plus lentement que d'autres. Après l'arrêt des combats, je m'étais préparé à fuir de nouveau, fuir mon passé encore et toujours mais ce ne fut pas nécessaire, un fonctionnaire  du Ministère me trouva avant que je puisse partir, il s'est approché, une lettre à la main, un air faussement contrit qu'il avait dû réviser tranquillement chez lui devant son miroir tout comme le petit discours qu'il me servit : comme quoi aux vues de mes exploits je n'étais pas complice de Voldemort et que mes parents avaient étés visiblement victimes d'une sombre machination à l'époque. Il portait une lettre, je savais ce qu'elle contenait et je n'ai pas voulu l'ouvrir, je l'ai juste rangée dans ma poche avant de renvoyer l'employé du Ministère le plus froidement possible. A croire que cela ne les choquait pas d'avoir envoyé des innocents dans le pire endroit sur Terre. Quelque chose devait clocher avec eux.

Après tout çà, mes vacances ont étés plus ou moins agitées, assez confuses, j'ai aidé à reconstruire, à droite, à gauche pour me garder les pensées occupées, pour ne pas trop réfléchir à ce qui se passait autour de moi. Construire, réparer, construire, réparer, me concentrer sur des choses simples. Bien sûr çà ne fonctionne pas super bien, les démons, comme tout les démons sont toujours présents et vous hantent à tout moment. Et puis pendant que l'on reconstruisait le château, il y avait Luna, Luna Lovegood, la seule personne qui arrive encore à me rendre  le sourire, celle avec qui je partage tout, mes sentiments, mes pensées parfois, et vice versa. Sans elle je ne sais pas comment j'aurai fait pour ne pas sombrer dans la folie et ne pas me replier complètement sur moi-même, Luna elle est désormais tout pour moi, il est impensable que je la perde un jour, je n'y survivrai pas.

Pourtant il a fallu que je parte, une semaine, rien qu'une semaine, loin de tout et de tous, pour réfléchir sur ce que je devrais faire à la rentrée. Je suis donc parti une semaine dans les Alpes françaises, dans une grotte, un peu comme un ermite. Mais maintenant, il faut que je rentre, que je retourne en Angleterre, là où je serai utile, je ne peux pas penser qu'à moi, j'ai été suffisamment égoïste ces derniers, temps, il fallait maintenant que je pense aux autres, à Luna, je ne suis pas seul dans ce monde, et j'ai eu tendance à l'oublier ces derniers temps.

Ce matin, j'ai donc transplané en Angleterre, sur la Coline de Têtafouine. C'était un début de matinée comme un autre dans cette région anglaise, le Soleil se levait tout juste, répandant un éclat violet sur les paysages alentours. Derrière moi, le Terrier, et devant au loin, une maison que je connaissais si bien pour y être si souvent allé l'été, la maison de Luna. Un sourire passa sur mon visage et je me mis en marche vers ma destination. Une demie-heure, plus tard, je frappais doucement sur la porte de la maison, espérant que Luna serait là, en fait je savais qu'elle était là, le lien d'empathie qui nous unissais me disais qu'elle était là, bel et bien là. Mon sourire s'étendit alors que la porte s'ouvrit sur Luna, je lui fis mon plus beau sourire, sûrement caché par ma barbe fournie.

- Mademoiselle Lovegood, je viens de la part de Monsieur Cedric Daniel Lawfull, il tiens à vous dire que vous lui avez énormément manqué et qu'il s'excuse d'être parti comme çà sans prévenir et qu'il ne le fera plus. Tu m'a manqué Luna... Désolé, encore une fois.


 
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lovegood
avatar
« Sorcière »
Messages : 1310
Humeur :

MessageSujet: Re: [01] "Get back to where you once belong" [PV: Luna Lovegood]   Jeu 22 Aoû - 11:33

Rentrer chez elle était pire encore que la guerre. Pendant les batailles, on lutte pour vivre. Pendant les rares moments de répit, on lutte pour survivre. Pas le temps de penser. De réfléchir au futur ou au passé. On fait ce qu'on attend de nous. Ce que notre instinct exige. On dort juste le nécessaire. On mange le minimum. On ne peut pas se permettre plus. Et on n'en veut pas plus. Alors que rentrer chez elle voulait dire supporter la présence de son père, muré dans sa folie, silencieux, qui la regarde comme si elle n'était que le fruit des entrailles de sa mère, et pas une personne à part entière. Rentrer chez elle voulait dire se remémorer tous ces morts. Tous ses blessés. Toutes ces victimes, plus ou moins directes. Se remémorer la souffrance. Les cris d'agonie. Les sortilèges impardonnables, hurlés à pleins poumons par tant de gens. Les corps inertes, sur les gravats de ce qui avait été le lieu des plus beaux instants de la vie de Luna.
C'était une torture de chaque moment. Elle devenait folle. Ne se supportait plus elle-même. Luna partait des jours sans que son père ne le remarque. Elle errait dans les petites rues pavées des villages de sorciers. Elle dormait dans l'herbe fraîche des parcs londoniens - quand elle trouvait le sommeil, du moins. Mais il fallait bien donner signe de vie, pour ne pas tuer le peu de père qu'Hadès lui avait laissé. Alors elle revenait. une semaine. Parfois plus. Souvent bien moins. C'est si douloureux de rester enfermée dans cette tour qui est aujourd'hui si semblable à une prison alors qu'elle avait été un sanctuaire de bonheur et de sérénité.

Luna descend de son lit, où elle a passé sa nuit à lire des romans moldus trouvés à Londres - une façon de passer le temps sans se torturer. Elle entend son père s'affairer en bas et redoute de descendre les petits escaliers en colimaçons. Elle ne veut pas avoir à affronter ce regard sans vie dont il la gratifie tous les matins. Il la regarde toujours ainsi. Elle sait qu'il l'aime, mais ce regard la répugne. Durant quelques secondes, il la regarde avec une lueur malsaine dans le regard. Comme une attirance. Mais aussi du soulagement. Puis la réalité le rattrape, et il s'aperçoit que ce n'est que Luna, pas sa mère. Et son regard se vide de toute émotion. La lassitude reprend le dessus. Il continue de l'attendre. Il continue d'attendre encore et toujours le retour de sa femme. Parfois, Luna a envie de le secouer par les épaules, de le gifler pour le forcer à admettre que sa mère ne reviendra pas. Qu'elle ne reviendra jamais. Qu'elle est morte, et pour de bon. Comme tant de monde, d'ailleurs, pensa-t-elle. Comme Lavande, et Dumbeldor. Comme Fred, et Colin. Comme Rogue et Lupin. Rien ne les fera revenir. Et Luna a dû se faire une raison.

L'absence de Cedric n'aidait pas la petite blonde, de surcroît. Il avait été son centre de gravité, puis tout à coup, pouf, plus personne. Il restait bien leur lien d'empathie, mais la présence physique de son ami était nécessaire à l'équilibre de la jeune femme. Elle a glissé  ses bras dans un vieux gilet de laine jaune et bleue dans l'espoir de chasser cette sensation de froid insupportable, mais c'était tout bonnement impossible, puisque ce n'était pas elle qui avait froid. Elle a néanmoins serré les pans du vêtements autour de son corps frêle. Luna a posé le troisième roman de la nuit au bord de son lit avant de défroisser les draps d'un coup de main expert, obtenu après six ans à Poudlard. Elle a tapoté son oreiller pour la forme, car ne s'étant pas installée dessus, ce dernier n'avait rien perdu de son volume. La sorcière l'a senti arriver avant même qu'il ait parcouru l'immense prairie qui environne la maisonnette.
Luna a eu amplement le temps de se laver, de se vêtir convenablement, de démêler ses longs cheveux blonds et de faire croire à son père qu'elle avait mangé avant qu'on ne frappe à la porte. C'est elle qui est allée ouvrir, bien entendu.
Il avait maigri depuis les reconstructions. Et devait avoir oublié le sens même du mot rasoir. Mais il était là, devant elle, souriant. Si bien qu'elle n'a pu retenir un sourire également. Elle écouta sa courte tirade sans détacher ses yeux de ceux de son ami, puis avec un sourire espiègle sur les lèvres, elle lui répondit :

- Et bien dites à Monsieur Lawfull que je lui serais grée de me faire parvenir de ses nouvelles plus régulièrement.

Avant de clore la conversation en lui claquant la porte au nez. Elle a ri. Un rire bref, et suraigu. Un rire de soulagement. Et elle a rouvert la porte à la volée, lui sautant au cou, des larmes plein les yeux.




You're just as sain as I am.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric D. Lawfull
avatar
« Sorcier »
Messages : 1662
Humeur : Like a fish in a glass of water...

MessageSujet: Re: [01] "Get back to where you once belong" [PV: Luna Lovegood]   Mar 3 Sep - 16:50

C'est assez étrange ce lien qui nous unis, dès que je suis arrivé dans l'immense plaine qui borde sa maison, j'ai tout de suite sût qu'elle savait que j'arrivais. Sa joie se mêlait à la mienne, une semaine sans nous voir, après de tels événements, cela représentait comme une petite éternité. Luna et moi sommes indissociables, complètements indispensables l'un pour l'autre, et cela était déjà le cas avant que ce lien d'empathie, nous avions toujours étés là l'un pour l'autre quand les choses n'allaient pas bien. Partir, ne serait ce qu'une semaine m'a fait comme un déchirement, j'avais l'impression de la trahir, de partir lâchement pour réfléchir sur mes problèmes. Mais dans les montagnes j'ai pu comprendre certaines choses, avant de partir j'ai voulu brûler la lettre du Ministère, avant de me raviser, je ne l'ai pas ouverte bien sûr, de peur de ce qu'elle contenait. Je me sentais aussi coupable pour le froid, que moi j'ai froid encore passais, mais que Luna ai froid à travers moi me faisait me sentir coupable encore plus. C'est pour çà que je ne suis parti qu'une semaine, car j'ai besoin d'elle auprès de moi, autant qu'elle à besoin de moi.

En marchant jusqu'à chez Luna, je repensais à tout les moments joyeux que nous avons eus avec Luna, et avec Lyle bien entendu. Ces souvenirs, en plus d'une énorme vague de nostalgie, plaquèrent sur mon visage un sourire des plus sincères, un sourire que je n'avais pas eu depuis des mois. « Tu es qui ? » « Luna et toi ? »[/b] « Cedric Lawfull. » C'est ainsi que tout a commencé, dans l'infirmerie, ce soir là. Et depuis ce jour là, plus rien n'a pu nous séparer, pas durablement tout du moins, nous arrivions toujours à revenir l'un vers l'autre. Car bien avant ce lien d'empathie, c'est une véritable amitié qui nous lie, une amitié sans faille qui nous unira pour toujours. Les images affluaient toujours dans ma tête alors que je marchais d'un pas paisible vers cet endroit qui pour moi avait été un havre de paix pendant plusieurs étés, du bleu, je voyais beaucoup de bleu, oui comme nous avions repeint le dortoir de Lyle et Luna tout en bleu, à la fin de la journée j'avais plus l'air d'un schtroumph qu'autre chose. Sur le chemin de la maison de la maison de Luna je repérais un peu de lavande, j'en préleva un brin et l'accrocha à la boutonnière de mon caban. Je devais vraiment faire peur à voir, mes cheveux avaient poussés en un an, ils me descendaient sur les épaules maintenant et ma barbe et bien, elle me mangeait largement le visage, je devais ressembler à un épouvantail qui se serait échappé de son champs.

- Et bien dites à Monsieur Lawfull que je lui serais grée de me faire parvenir de ses nouvelles plus régulièrement.

Me dit-elle avant de littéralement me claquer la porte au nez. Bien-sûr, avant que je l'entende rigoler derrière la porte je savais qu'elle n'était pas en colère contre moi. Ce rire, ce rire que je n'avais pas entendu depuis si longtemps, ce rire clair et tout simplement joyeux, ce rire qui a le pouvoir de me réchauffer le cœur et l'âme. Ce rire si communicatif que je ne peux m'empêcher d'éclater d'un grand rire, fort et sincère devant le panneau de bois de la porte. Celle-ci se rouvrit à peine quelques secondes après sa fermeture et Luna me sauta au cou. A mon tour je la pris dans mes bras posant ma tête sur son épaule. A cet instant, je ne savais pas qui ressentait quoi, c'était assez déstabilisant, mais tout ce que je peux dire c'est qu'une énorme bulle de joie nous englobait tout les deux, nos sentiments, tout nos ressentis se mélangeaient.

- Monsieur Lawfull promet de ne plus jamais partir sans prévenir. Qu'il donnera toujours de ses nouvelles. Pardonne moi Luna, je n'ai pas réfléchis en partant... Je... j'espère que tu n'a pas eu trop froid, j'aurai du partir faire ermite au Brésil.

Je relevais la tête pour plonger mon regard dans le sien, ces yeux qui m'avaient tant manqués. Je crois qu'un nouveau sourire a naquit sur mon visage, je savais même plus qui regardait les yeux de qui, lien d'empathie oblige.

- Et Monsieur Lawfull pourrait-il se faire pardonner en emmenant Mademoiselle Lovegood pour une ballade dans les champs ?


 
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lovegood
avatar
« Sorcière »
Messages : 1310
Humeur :

MessageSujet: Re: [01] "Get back to where you once belong" [PV: Luna Lovegood]   Dim 13 Oct - 13:31

Luna était... était... Elle était. Et elle n'avait pas été depuis longtemps. C'est vrai qu'il aurait été préférable qu'il aille au Brésil, mais elle a accepté ses excuses dans une étreinte, un sourire aux lèvres. La jeune sorcière a pris la main de son ami pour l'entraîner à sa suite dans les champs qui entouraient la maisonnette. Elle a clos la porte d'un claquement et a accéléré le pas, courant presque, pieds nus dans l'herbe encore humide de la rosée. Elle riait, de son doux rire cristallin, et c'est les yeux fermés qu'elle tirait son ami dans une course folle à travers champs. Elle n'avait plus fait ça depuis qu'elle était gamine. Elle n'avait plus fait ça depuis la mort de sa mère, précisément. La veille de l'accident, encore, elle parcouraient ces étendues verdoyantes d'un pas vif, riant aux éclats, chantant avec les oiseaux, dansant avec les herbes au gré du vent. Aujourd'hui, Luna se contente de courir, courir à perdre haleine. Mais c'est suffisant pour se sentir vivante.
Un trou s'est faufilé sous le pied de la petite blonde, sûrement l'oeuvre d'un mulot ou autre rat des champs, et notre sorcière s'est écroulée au sol dans un fou-rire heureux, entraînant Cedric dans sa chute douce, amortie par l'herbe.
Le ciel était gris, mais clair néanmoins. L'orage ne menaçait pas, pas même la pluie, pour une fois. Il y avait simplement les nuages qui étaient propres à l'Angleterre. Et c'est avec un sourire paisible que, allongée sur le dos, Luna a contemplé les nuages. Comme en écho à sa joie, Zeus a écarté deux nuages pour laisser transparaître le ciel. Un ciel d'un bleu parfait. Luna a toujours adoré le bleu, particulièrement celui du ciel, qui est toujours limpide.

- Cedric ? Raconte-moi... Raconte-moi, s'il te plaît. J'ai envie de t'écouter.

Elle avait dit ça d'une voix égale. Une voix qui n'était ni nouée par l'angoisse, ni entrecoupée de sanglots. Une voix paisible, douce, aiguë comme l'a toujours été la voix de la Serdaigle.




You're just as sain as I am.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric D. Lawfull
avatar
« Sorcier »
Messages : 1662
Humeur : Like a fish in a glass of water...

MessageSujet: Re: [01] "Get back to where you once belong" [PV: Luna Lovegood]   Sam 2 Nov - 16:29

Comment expliquer çà avec des mots, les mots ne peuvent pas décrire ce que je ressens à ce moment, peut être parce que je ne sais pas bien qui ressens quoi en ce moment. Une chose est sûre, je suis heureux, on ne peut plus heureux de retrouver ma meilleure amie, ma sœur, Luna. La voir sourire me met du baume au cœur. Et elle aussi elle est heureuse, je le sens, notre lien d'empathie qui dans certains cas pouvait se révéler comme une véritable malédiction, s'avérait parfois tout le contraire, quand nous sommes heureux par exemple. Et puis son rire, ce rire résonnait dans ma tête, si communicatif que je me mis à rire moi aussi, un rire grave et profond, sincère et joyeux, accompagné d'un grand sourire, pas un sourire du genre Colgate, mais un vrai sourire communiquant de la joie, de la vraie, comme celle que je n'avais pas pu communiquer depuis des mois.

Courir dans les champs, ne penser à rien d'autre, rien d'autre que nous deux, notre amitié, nos bons moments ensemble. Quand je vois Luna heureuse, je pense toujours à notre rencontre, cet instant magique. On court, on court puis on tombe. Sans cesser de rire, jamais, on avait besoin de çà je pense, décharger nos émotions. Nous sommes restés silencieux un bon moment, les yeux fixés sur le ciel anglais, notre lien d'empathie parlait de lui-même, pour nous. - Cedric ? Raconte-moi... Raconte-moi, s'il te plaît. J'ai envie de t'écouter.

J'ai souris, oui je devais tout raconter à Luna, je lui devais bien çà, elle avait toujours été là pour moi, quand j'étais au plus mal. J'ai respiré plusieurs fois, cherchant bien mes mots pour lui raconter mon périple dans les Alpes, puis en Ecosse, au cottage Lawfull. J'ai fermé les yeux et j'ai commencé mon récit d'une voix douce, posée.

«  Tu te souviens, pendant les reconstructions du Château, des agents du Ministère sont venus me donner une enveloppe, avec des excuses, pour les accusations sur mes parents et sur moi ? C'est à ce moment que j'ai décidé de partir, il y avait quelque part où je devais aller, au moins une fois dans ma vie. Et je devais y aller seul... Je suis donc parti dans les Alpes il y a un mois, pour réfléchir, un peu sur tout et sur rien, mais surtout si je devais aller là où je voulais, si c'était bon pour moi. Mon but Luna, était de me rendre dans un lieu pas si loin de Poudlard en fait, quelque part au Nord de Glasgow en Ecosse. » J'ai fait pause. « J'ai attendu, une semaine avant de me décider, puis mes pensées étaient claires, je devais y aller. Au Nord de Glasgow donc, j'ai trouvé une grande vallée, entourée d'une ceinture rocheuse, tu verrais cet endroit Luna, c'est absolument magnifique. Et adossé à une des parois il y a un vieux cottage, un comme on en fait souvent dans la campagne anglaise. Je suis resté bien une heure devant la porte, à lire le panneau qui indiquait « Lawfull Cottage ».

Ma respiration a accélérée pendant que je parlais, je me suis tourné vers Luna, et je lui ai sourit, j'ai repris mon discours, revisionnant les images de ce cottage en Ecosse.

« Ouai, je suis allé là où habitais mes parents avant de déménager à Los-Angeles à cause du Ministère. Tout a pris la poussière, mais tout indiquait qu'ils ont vécu une vie heureuse ici. Je ne suis pas resté longtemps, je pouvais pas, à la fin de la journée je suis repartis chercher mes affaires dans ma grotte dans les Alpes, j'ai attendu le petit matin et je suis venu ici. Je suis désolé Luna de ne pas t'avoir prévenue de mon départ, mais il fallait que j'y aille... Maintenant c'est promis, plus jamais de départs surprises. »

Je lui a souris et regardé dans ses yeux, j'avais besoin de savoir sa réaction à tout mon récit, parce que son avis comptait le plus pour moi, plus que l'avis de quiconque sur cette planète.


 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [01] "Get back to where you once belong" [PV: Luna Lovegood]   

 

 

[01] "Get back to where you once belong" [PV: Luna Lovegood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Europe-
© CRFPH ( Communauté Rpg des Fans de Percy jackson et Harry potter). Tous droits réservés. - Production 2011-2014.